SQL : un langage informatique servant à exploiter des bases de données

SQL : un langage informatique servant à exploiter des bases de données

Dans le domaine de l’informatique, les langages informatiques constituent un univers à part entière tant elles sont nombreuses et variées. Ces langages informatiques diffèrent généralement selon les systèmes sur lesquels elles se basent et selon leurs finalités. Parmi les nombreux langages informatiques, un en particulier se démarque de par ses apports pour le secteur des entreprises. Il s’agit du langage SQL. Le SQL assure en effet un rôle très important pour les entreprises étant donné qu’il est à la base du fonctionnement de très nombreux systèmes de gestion des bases de données (qui sont utilisés par les entreprises). C’est pourquoi c’est un langage étant très souvent étudié dès le début du cursus dans les écoles informatiques comme Ingésup : http://www.ingesup.com/ .

Quelles sont les utilisations du SQL ?

les-utilisations-du-sql.jpg

De manière générale, le SQL(de l’anglais Structured Query Language) est un langage informatique qui permet d’exploiter des bases de données (recherche, modifications, suppression, etc…). Mais plus précisément, le SQL peut s’utiliser de différentes manières.
La première consiste à utiliser le langage comme outil de commande. Basé sur des logiciels spécifiques comme le JBDC ou OBDC, le SQL permet à l’administrateur d’effectuer un certain nombre de tâches codées en langage SQL et ce, à partir de l’outil invite de commande, présent dans le système d’exploitation. Dans ce premier cas, le langage est utilisé comme outil de commande.
Le langage peut aussi être intégréà même le code source d’un programme codé dans un tout autre langage. Cette technique permet d’enrichir un programme ou de faciliter son exploitation.
En outre, le SQL peut utiliser dans des systèmes automatiques sur des programmes exploitant les bases de données, notamment les SGBD.

Quelles sont les alternatives possibles ?

sql.jpg

A l’heure actuelle, un seul langage présente suffisammentde caractéristiques similaires à ceux du langage SQL pour pouvoir être utilisé en remplacement de ce dernier. Ce langage est le « Tutorial D ». Ce langage Tutorial D estbasé sur l’utilisation d’une clause WITH.
Bien que le Tutorial D offre aux utilisateurs la possibilité de faciliter considérablementl’écriture de code (en allégeant les étiquètes sur SQL), ce langage rend très difficile la lecture de code.